:: Administration :: État civil - Présentations :: Les validés :: Les détenus neutres Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lexy, "l'ange de la mort"

avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 18/11/2017
Sam 18 Nov 2017 - 20:37

image

Alexy Stilman

DÉTENU NEUTRE



Âge: 29 ans
Nationalité: Américaine
État-civil: célibataire
Rumeur(s) à votre sujet: (laissez vide, un admin le remplira)

Motif d’incarcération: meurtres prémédités selon la justice.
Durée de la peine: 38 ans dont 20 ans fermes
Incarcéré depuis: 3 ans

Caractéristiques physiques


Taille: 1.88m
Poids: 89 kg
Corpulence: athlétique simple
Cheveux: roux
Yeux: bleus très clairs
Signe(s) particulier(s) : un tatouage qui prend naissance au niveau de son cou qu’il a fait à ses 18 ans. Mais il a vieilli et est plus clair au niveau des traits. Il représente un tribal qui descend jusqu’à sa poitrine et ses épaules.  Pas de cicatrice en dehors de celle de son intervention sur son genou.

Lexy fait 1.88m pour un poids de 89 kg. On va rester dans le classique en disant qu’il est pas mal foutu, qu’il s’entretient régulièrement, allant souvent courir ou en salle de sport. Il fait surtout beaucoup de tennis et jeune, était même prometteur si il n’avait eu un ligament croisé, opéré mais malheureusement, mal entretenu par la suite. Il le regrette maintenant car parfois, ça peut le lancer et le faire boiter. Mais c’est comme ça. C’est bien connu que quand un médecin donne des indications de convalescences, il faut les suivre, non ?
Pour revenir au visage, il a les cheveux mi- longs, roux, assez fins et soyeux. Un plaisir de passer ses mains dedans. Il a une barbe naissante qui s’harmonie parfaitement au visage et aux taches de rousseur qu’il a, comme tout bon roux. Mais ce qui attire plus l’attention, ce sont ses yeux d’un bleu très clair. Il a un air assez doux dans le regard qui invite facilement à la conversation et à la confidence.

Particularités : /

Dossier psychologique


Défauts et qualités: bienveillant, à l’écoute, pas dans le jugement, calme et posé. Secret, parle peu de lui, têtu, bougon au réveil. Aime bien n’en faire qu’à sa tête quand il est persuadé d’avoir raison.
Tocs et manies: se ronge les ongles presque au sang parfois quand il est nerveux ou pensif.
Peurs/phobies: déteste les insectes ! pas une phobie mais si il peut éviter d’en croiser… n’aime pas le vide, ni les espaces clos.  

Lexy est d’un caractère calme et posé. Avant d’agir, il aime prendre le temps de peser les pour et les contre, histoire d’assumer les conséquences. Bref, ce n’est pas un spontané de la vie. Tout est raisonnable chez lui. Pas d’extravagances particulières à noter : il ne fume pas, ne boit pas, fait du sport régulièrement, mange équilibré, fait du recyclage. Il aime le calme, le jazz et sa famille. Un caractère sain dans un corps sain. Du moins en apparence car en dehors du fait qu’il fait très bien son métier, il a quand même été reconnu coupable de plusieurs meurtres. Pas spécialement bavard,  il est très à l’écoute des personnes et essaye de les accompagner dans leurs choix.
Il n’est pas du genre à se confier au premier venu – et même aux plus proches en général – préférant se garder ses réflexions pour lui, quitte à ce que ça le bouffe.
Intimement, il est donc assez renfermé et secret, détestant s’étendre sur sa vie ou sur ses problèmes. Il pense qu’il peut tout résoudre lui-même et passe son temps à s’auto analyser.

Il a été très marqué par la mort de son frère et refuse de transiger sur une mort douloureuse. Il est têtu et ne regrette pas ses choix, persuadé qu’il a fait le bon choix pour les patients qu’il a « aidé ».
Et pour les plus curieux, en ce qui concerne ses goûts amoureux, il faudra lui poser directement la question !


Santé


Etat de santé générale: bonne
Allergies ou addictions: allergie au paracétamol
Soins réguliers (traitements): /

Histoire


Lexy n’a pas vraiment d’histoires. Du moins, ce n’est pas un type à histoires d’habitude. Il grandit sans trop attirer l’attention, faisant face par moment aux blagues de gamins sur les roux, sur son attitude calme, parfois passive. Il est entouré par quelques copains, un ou deux vrais amis, rien de plus banal. Sa mère est propriétaire d’une agence immobilière et son père, assistant social. Ils n’ont pas vraiment de problèmes d’argent et là encore, il n’y a rien d’anormal. Des parents normaux, qui travaillent, qui tentent d’apporter le mieux à leurs enfants, qui se chamaillent mais se réconcilient. La différence est peut être qu’ils ont des valeurs humaines ? Dans ce monde de fou, ça peut faire une nuance importante ?
Nous disions ‘leurs’ enfants car Lexy est le cadet. Il a un frère âgé de plus de 6 ans. L’écart est important mais pas assez. Noel et Lexy sont des frères très proches. Ils sont complices, Noel est protecteur et Alexy le suit, autant dans ses bêtises de gosses que dans les études.
En effet, Noel se passionne pour la médecine. Il décide très vite que c’est sa voie. Et Lexy le regarde faire et s’y intéresse. Pourquoi pas lui également ? Leurs parents, bien évidemment, ne peuvent que les encourager dans cette direction, très fiers d’eux.



Mais une vie sans histoires, ce ne serait pas une vie, si ?  



Lexy est âgé de 19 ans quand Noel est obligé d’arrêter ses études. Le diagnostic tombe : Cancer des poumons, sans même fumer ! Un agressif. On tente la chimio et la radiothérapie. Mais les médecins ne cachent pas que ce n’est qu’un traitement de confort. La masse tumorale est au niveau du médiastin et n’est pas opérable.
Le monde des Stilman s’effondre. L’injustice, l’inquiétude, l’angoisse, la peur, la colère… Toutes les émotions passent. Noel est peut être celui qui semble le mieux le prendre, relativisant et semblant accepter l’inéluctable. Pourtant, dans son regard, on y voit sa peur. Lexy y voit sa peur. Non la peur de mourir. Non. C’est pire. C’est la peur de souffrir. Car il n’y a rien de plus effrayant de ne pas réussir à respirer, d’avoir cette sensation d’étouffer, se voir, se sentir mourir.
Deux mois après le diagnostic fatidique, Lexy est au lit de son frère. Ce dernier ne respire que grace à un tube dans la gorge qui lui envoie l’oxygène. Mais ce n’est plus suffisant. Ses poumons sont en trains de lâcher. Mais on s’archane. Les médecins, les soignants insistent. Alors que dans les yeux de Noel, Lexy y lit son envie de partir, qu’on le laisse partir.
Souhait qu’on lui refuse jusqu’au bout et ce n’est qu’après 48 h de souffrance morale et physique que le corps de son frère abdique enfin, le laissant partir.
Et laissant un Lexy scandalisé et horrifié par la manière dont cela s’est passé ! Ne peut on pas laisser les malades incurables partir dans la dignité, sans acharnement et sans souffrance ?!



Alexy a 20 ans. 6 mois que son frère est parti. 6 mois qu’il fait son deuil. Il faut bien reprendre sa vie sans histoire. La vie avant tout !

Ne voulant pas marcher dans les traces de son frère, il change un peu d’orientation et prend la voie des infirmiers. Plus près auprès des patients, plus bienveillants à son sens, cela convient mieux à son caractère.
Il passe ses études avec succès. Il est fait pour ce métier ! Ses tuteurs sont ravis, les patients aussi. Il est doux, à l’écoute, ses gestes sont posés et controlés. La clinique qui l’embauche à la suite de ses études en est ravi. C’est un bon élément. Discret, donnant son avis au besoin, faisant son petit chemin de vie.

Mais comment faire son chemin quand on rencontre, dans le travail, plusieurs patients qui lui font penser à Noel ? Ils souffrent, ils réclament oralement qu’on les laisse partir. Et personne ne donne l’impression d’écouter.



Au départ, Lexy s’acharne avec les médecins, les psychologues. Parlant au nom des malades qui se sont exprimés devant lui. Il transmet leurs désirs. Mais la médecine a beaucoup de mal à lacher prise… et combien de fois, le jeune homme a été obligé d’assister à une intubation ou une réanimation ?
Et puis, le temps passe.. Et une fois, Lexy se trouve face à une malade, fin de vie, maladie de charcot. Il n’y a plus rien à faire, si ce n’est attendre que le cœur et les poumons se paralysent. Elle a déjà fait plusieurs séjours à l’hopital. La dernière est pour la douleur… aussi bien physique que morale.
Et Lexy s’attache à Maelle. Elle a 35 ans, douce, seule, raisonnable. Mais comme Noel, elle ne veut pas souffrir. Ils deviennent amis. Et elle fait promettre Lexy de s’occuper d’elle quand elle ne pourra plus bouger ni parler. Au départ, le jeune infirmier refuse. Mais voyant son amie se dégrader de plus en plus, il se rend bien compte que c’est le plus beau cadeau qu’il peut lui faire.
Lorsque cette dernière se dégrade, il lui rend visite. Seul, dans sa chambre, il lui dit au revoir, en pleurs. Et lentement, il pousse la seringue auto poussée… Endors toi, belle Maelle. Ne souffre plus et dit bonjour à Noel pour moi. Le regard reconnaissant, elle s’en va, le laissant seul, avec son soulagement, sa culpabilité et l’impression d’avoir fait ce qu’il fallait.



Lexy à 26 ans. Il quitte l’hopital et se met en libéral. Là, il a plus de liberté. Et il peut prendre en charge de manière plus ‘personnalisée’ ses patients.
Il aidera ainsi une quinzaine de patients à partir sans souffrir.

Mais la justice le trouve. Surtout quand une sombre histoire d’héritage oblige à s’intéresser à la manière dont une patiente est décédée. Il n’en faut pas beaucoup pour trouver l’infirmier Stilman. Et pour qu’il avoue. Ce n’est pas un criminel dans l’âme. Mais il ne regrettera jamais ses gestes.
La justice est moins compréhensive. En Californie, l’euthanasie passive est interdite.
Il est condamné à 38 ans d’incarcération dont 20 ans fermes.



En 2015, la mort assistée est légalisée. Lexy était en avance de 3 ans. Mauvais timing…



3 ans désormais que Lexy est en prison. Il fait son petit rythme et tente de ne pas s’impliquer avec les histoires de gangs ou conflits. Il squatte surtout la bibliothèque, là où s’est censé être le lieu le plus calme. Il prend des cours par correspondance de médecine. Sachant très bien qu’il ne pourra pas prétendre au diplôme car casier judiciaire. Mais il veut apprendre et n’aime pas rester sur ses acquis. Il a une réputation de quelqu’un de discret. Et ne cherche pas à s’en défaire.
Il y a un mois, on le transfère à Lancaster car il était dans une prison surpeuplée. Il tente de reprendre la même position… affaire à suivre.


Côté joueur


Pseudo : Eden
Âge : +18 ans
Comment as-tu trouvé le forum ? j’y suis déjà !
As-tu des remarques à  faire ? non : )
As-tu un double compte: Eden Shimura
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 185
Date d'inscription : 15/05/2016
Localisation : DTC... haha. Non.

Dossiers privés
Âge du personnage: 29 ans.
Taille: 1m87
A savoir:
Lun 20 Nov 2017 - 14:25

Tu es validé !

Voilà un chouette personnage !
Il a l'air incompris par rapport à ce qu'il a fait, et j'ai hâte de le voir évoluer à Lancaster ! Rebienvenu parmi-nous ♥️

Félicitations tu es à présent validé, tu peux librement poster tes rps. Pour ton information, n'oublie pas d'aller recenser ton avatar, tu peux aussi aller créer ta fiche de liens ou encore consulter la liste des codétenus ici si tu es un détenu neutre et là, si tu es un détenu aliéné.

Une rumeur te sera bientôt délivrée !
Amuse toi bien parmi nous !

_________________
Wicked young Man
I like to run my body on heavy heavy fuel
I can punch through a wall I can kick like a mule
I got a pocketful of bullets and a blueprint of the school
I'm the devil's little soldier I'm the devil's little tool. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Lexy, "l'ange de la mort"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Collecteur d'âmes ou l'ange de la mort est à vos côtés
» La fiche de Yuki Roshieru (terminé)
» La solitude entraîne les erreurs. Mais l'adrénaline, où mène-t-elle ? ||PV Esprit de Partition et Ange de la Mort||
» Le clown et l'ange de la mort
» Le combat des Alphas [Privé] [Lexy vs Blackmist]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind The Cell  :: Administration :: État civil - Présentations :: Les validés :: Les détenus neutres-
Sauter vers: