:: Administration :: État civil - Présentations Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Presento la mia vita

avatar
Messages : 1
Date d'inscription : 13/09/2017
Mer 13 Sep 2017 - 17:57


JHON S. NOBODY

GARDIEN



Âge: 32 ans
Nationalité: Italien
État-civil: Célibataire
Rumeur(s) à votre sujet: (laissez vide, un admin le remplira)

Poste dans la prison: Gardien
Depuis combien de temps ? Quelques jours

Caractéristiques physiques


Taille: 1m92
Poids: 80Kg
Corpulence: Athétique
Cheveux: Brun et lisse
Yeux: Yeux ou vert émeraude celon le temps
Signe(s) particulier(s) : [i] Un piercing sur la langue, une athèle sur l'épaule gauche et deux carpes koï formant le Ying et le Yong entre ces omoplates.

Nous tenons tout notre physique de quelqu'un, certain plus de leur père, d'autres de leur mère, et quelques autres ressemblent plus au facteur qu'au père, mais ceci reste dans le domaine des secrets de famille. 
Pour ma part, je ressemble plus à ma mère de visage, enfin, c'est ce que je me dis quand je me vois dans le miroir. Si je regarde attentivement je, vois que j'ai gardé la nature de cheveux de mon père, un assemblement entre des cheveux noirs corbeaux et un brun un peu plus clair, des cheveux lissent qui ne me permette pas de les coiffer comme je le voudrais sauf avec une tonne de gel et ou les avoir court reste la meilleure des solutions sous peine de ressembler à une femme. 
Hormis ça, mon visage reste principalement celui de ma mère, j'ai gardé ça forme de visage, légèrement ronde, mais avec toujours un menton presque pointu, un port de tête bien fin et féminin comme on me l'a souvent fait remarquer. J'ai aussi récupéré ces yeux, de grands yeux dont la couleur reste un mystère, parfois, il se montre sous un aspect bleuté et a d'autres moments, ils deviennent vert étincelant. J'ai ces lèvres qui ne sont presque pas visibles bien que la partie inférieure soit plus volumineuse que la partie supérieure qui reste presque inexistante.

Finalement, mon père prend le dessus sur mon physique en général, ma chère génitrice ne peut pas gagner sur tous les points et bien heureusement, j'ai réussi à avoir le corps d'Apollon de mon paternel. J'ai récupéré ces épaules larges et carré, son torse bombé sans qu'il soit besoin de le faire lui-même. Son dos bien droit bien qu'un peu courbé vers l'intérieur, faisant davantage ressortir mon torse et à mon grand désarroi, mais fesses. Au niveau de mes mains, larges, asséchées par le calcaire dans lequel j'ai baigné une grande partie de ma vie et puissante, je ne sais pas vraiment de qui je les tiens. Mes tuteurs avaient tous deux des mains fines et ne semblaient pas sans service tellement elles étaient propres. D'après ce que l'on m'a raconté, j'aurais les paluches de mon grand-père, un fier paysan qui battait la terre dès l'âge de 17 ans, il devait avoir honte en voyant le boulot miteux que se trimbalait mon géniteur, toujours fourgué et caché derrière son bureau. Enfin, mon grand-père m'a également légué ça facilité à développer une musculature robuste et tant mieux vue l'avenir que je m'étais tassé. Grâce à lui, j'ai aujourd'hui un corps facile à vivre, imposant, et même si par quelques détails cela me rendent maladroit, je dois dire que je trouve plus d'avantage à être une anthèle qu'un haricot. 
Oh, encore une chose que ma figure maternelle m'a offert, ma taille. Je suis très grand même si je suis un homme, 1m92 ce qui représente une taille assez conséquente surtout si on l'associe à mes 80 kg de muscles. Cette femme était une déesse, elle avait des jambes qui ne finissaient plus, elle dépassait tous les hommes qu'elle rencontrait et bien plus d'un à fuie, n'ayant pas les couilles d'affronter le fait qu'une femme soit plus grande que lui. Mon père lui a osé, et apparemment ça aurait été le meilleur choix de sa vie. Savoir mettre son égo de côté à parfois du bon.

Je finirais sur les quelques marques qui ornent mon corps. Celle-ci, je me les suis faites seul, c'est sûrement une provocation personnelle pour me dire que je ne ressemble à personne, que je ne suis que moi et que je n'ai pas pioché mon physique chez les personnes qui m'ont entouré et élevé. Je déteste mes géniteurs, je ne me souviens pas de leur prénom et j'ai envie de dire que je ne m'en porte pas plus mal. Rien que le fait que l'on me dise que je leur ressemble me donne la nausée, moi-même, je le dis et moi-même je m'insupporte, mais je ne peux pas le cacher. Bref, je disais que j'avais quelques marques, pour commencer un piercing sur la langue. C'était à l'origine un défi perdu, je ne devais pas le garder si ça ne me plaisait pas, mais j'ai trouvé certains avantages plus ou moins appréciables à porter ce petit pique en métal sur ma langue. Je ne dévoilerais pas pourquoi il me plaît temps, si un jour vous vous retrouvez dans mon lit vous saurez pourquoi j'aime tant ce petit joujou, Bijou portable. 
Le second est un tatouage, un magnifique tatouage qui m'a prouvé que j'étais au-dessus des aiguilles que j'avais toujours fuies, que je n'avais pas peur de la douleur et ce tatouage m'a montré que je n'étais pas une si grande chochotte que ça. Plusieurs heures allongées sur un siège de cuir pour me faire deux carpes Koi au milieu des omoplates. Les deux se mêlent et s'entremêlent si bien qu'elle forme la Ying/Yang. Pourquoi ? Pour plusieurs raisons, mais en résumé, ce symbole résume tout ce dont j'ai besoin dans la vie. Ce symbole représente tout ce que je suis et ne suis pas tout ce que je devrais être ou ne pas être, tout ce qui pourrait faire de moi ou homme bon ou moins bon. Tout ce symbole s'équilibre pour finalement se transformer en force. 
« La bellezza è un favore del cielo, l'intelligenza è un dono. »

Dossier psychologique


Défauts et qualités: DEFAUTS / Tête de mule _ Difficile en nourriture _ Impatient _ Susceptible /// QUALITES / Dynamique _ Ambitieux _ Souriant _ Chalereux
Tocs et manies: Je me pince souvent la lèvre inférieur avec mes dents et tapotte mes doigts sur tout ce que je croise quand je suis nerveux.
Peurs/phobies: Achluophobe [peur du noir] et Clostrophobe [peur des lieux clos]

On grandit avec beaucoup de règles qu'il faut respecter, mais ça ne fait pas forcément de nous des bonnes personnes. Quand j'étais petit tout le monde me répétait qu'il fallait vivre le mieux possible pour avoir la vie la plus agréable possible jusqu'à ma mort. Mais si on y réfléchit bien la vie, est bien banal, on passe tous les mêmes stades et si on n'y parvient pas, nous sommes considérés comme attardé mental. Nous catégorisons les gens pour ce qu'ils sont ou pour ce qu'ils ne sont pas. On suit des règles que des inconnus, on définit pour nous, pour que « tout sa passe pour le mieux » durant la courte période où nous serrons vivant. Mais finalement nous allons tous crever, alors à quoi bon suivre des règles. 
Voici toutes les questions que je peux me poser, certains diront que je suis fou, d'autres diront que je suis philosophe, et encore d'autres diront que je pose trop de questions. Mais personne né Sais pourquoi, il agit. Pourquoi tu te lèves le matin pour aller faire un travail que tu détestes ? Pourquoi tu manges quelque chose que tu n'aimes pas ? Parce que ta maman te crie dessus pour que tu le fasses. Nous vivons libres dans une prison alors j'ai décidé que je ferais régner l'ordre et que j'en donnerais plutôt que des suivre. 
Je suis souvent dans mon monde, je suis une personne assez libre qui n'aime pas être contrarié sauf s'il peut renchaîner derrière. Je suis la personne qu'il ne vaut mieux pas avoir comme ennemis, mais qui est assez dure d'avoir en ami. Mon esprit est à la fois torturé par mon passé et par mon futur, j'ai souvent l'impression de perdre la tête, mais là encore, ce n'est que mon imagination.

Quand je cesse de me poser des questions, que je cesse de voir ce monde comme un enfer, je peux pourtant me montrer comme une personne sympathique et chaleureuse, j'aime le contacte et j'aime le genre humain, surtout la gent masculine, mais ce que je ne supporte pas, ce sont ceux qui vont courber le dos. Pourquoi se laisser dominer dans un endroit où on a plus rien à perdre ? Je travaille dans une prison pour me sentir un peu plus libre, c'est bizarre dis comme ça n'est ce pas. 
Et pourtant si on réfléchit bien, c'est dans cet endroit tout, je n'ai quasiment aucune limite que je me sens le plus livre. Je donne des ordres à qui je le souhaite, je peux frapper ce qui ne va pas dans mon sens, les remettant « dans le droit chemin » comme on dit. Je peux me balader en chantonnant si ça me chante, je peux discuter avec qui j'en ai envie, je peux vraiment faire ce qui me plaît, la seule limite que j'ai dans mon travail, c'est mon uniforme que je mets et remets chaque jour. 
La liberté est quelque chose que je recherche, et même si je peux sembler être quelqu'un de très agréable, je pense avoir un côté une peu obscure, un côté que je ne connais-pas pas complètement. Quelquefois, je peux changer de caractère, passant de quelqu'un de joyeux à quelqu'un de perturber, affolé sans aucune raison. Je me demande parfois si mon esprit est correct, mais j'arrête très rapidement de penser à ça, un élément vient toujours perturber mon raisonnement. Enfin tant que le travail est fait et croit moi, il n'est pas compliqué, je suis quelqu'un de calme et détendu. Loin du stressé, loin de toute cette tension qui règne de la faute de ces deux gangs, je peux même être un vrai gentleman. C'est assez dommage que je vois les détenus comme des idiots enfin, je n'ai jamais rencontré quelqu'un depuis les quelques jours ou je travaille dans cette prison qui mérite que je me montre sous mon meilleur jour.
Doux et attentionné, voilà ce que vous perdez pour vous êtes fait chopper et foutus dans cet endroit.  C'est peut-être aussi pour ça que j'ai choisi de travailler dans cette prison, ça me réconforte de ce que j'ai pu faire dans mon passé. En parlant de mon passé, vous n'en saurez jamais rien. Jamais je ne me confierais, car il n'est pas facile à entendre, pas facile à supporter et malheureusement ça le serra plus pour vous que pour moi.
« La natura fa degli uomini, la vita li rende diversi. »

Santé


Etat de santé générale: Mis à part une blessure à l'épaule gauche qui m'oblige à porter une athèle sous mes vêtements tout va très  bien.
Allergies ou addictions: addicte à un petit grigri pourris [un petit renard en bois] toujours accroché à ma poche
Soins réguliers (traitements): Aucun régulier

Histoire


Minimum 10 lignes 
Maecenas orci massa, varius eget iaculis in, fringilla non ante. Quisque pulvinar lacinia interdum. Sed lobortis vitae ligula eu mollis. Vivamus ex diam, convallis ac placerat ut, facilisis eu ligula. Quisque posuere nulla est. Fusce quis metus a dui vulputate luctus. Integer id ornare dolor. Donec commodo fringilla elementum.Maecenas orci massa, varius eget iaculis in, fringilla non ante. Quisque pulvinar lacinia interdum. Sed lobortis vitae ligula eu mollis. Vivamus ex diam, convallis ac placerat ut, facilisis eu ligula. Quisque posuere nulla est. Fusce quis metus a dui vulputate luctus. Integer id ornare dolor. Donec commodo fringilla elementum.

Côté joueur


Pseudo : Nobody
Âge : 20 ans
Comment as-tu trouvé le forum ? Un requin me l'a montré
As-tu des remarques à  faire ? Aucunes
As-tu un double compte: Naaaa

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Presento la mia vita
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» fate testarossa,vita chan et les autres.
» Amore & Vita Conad by Guylianno
» Jouer tous ensemble sur ps3,xbox,wii,ds,ps vita
» Amore & Vita
» LIZA H. O'MORDHA ► Vita Sikordina

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind The Cell  :: Administration :: État civil - Présentations-
Sauter vers: