:: Rémission :: Corbeille :: Les rps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ain't no rest for the Wicked

avatar
Messages : 89
Date d'inscription : 07/11/2016
Localisation : Je dois squatter le café de la prison, là.

Dossiers privés
Âge du personnage: 43 piges.
Taille: 1m82
A savoir:
Voir le profil de l'utilisateur




Lionel Lamb
Inspecteur Crétin
Dim 11 Déc 2016 - 10:35


Ain't no rest fort the Wicked


Marshall R. Lockhart ΔLionel Lamb


« There ain't no rest for the wicked Money don't grow on trees I got bills to pay, I got mouths to feed There ain't nothing in this world for free I know I can't slow down
I can't hold back though you know I wish I could No there ain't no rest for the wicked Until we close our eyes for good »


J'étais rivé sur mon téléphone portable, aux côtés d'Aiden, lorsque nous sommes arrivés à la prison. Ma veste mise de travers, ma cravate froissée accrochée à mon cou, et la chemise tachée de Whisky et de pizza, je daignai relever mon nez de Pokemon Go, afin de poser les yeux sur l'espèce de petit con trop talentueux pour son propre bien. Aiden arrêta la voiture, le ronronnement se tue brusquement, alors qu'il me balança, amusé :

« Lamb, avec tes allures de clodos, tu vas te retrouver enfermé par erreur.
— Au moins, j'irais rajouter du poil chez cette armée de détenus imberbes. »

Aiden se contenta de sourire, retenant un petit rire, alors qu'il prenait son parapluie, et qu'il l'ouvrait. Je descendis à mon tour de la voiture, avec l'impression de prendre une douche froide. L'eau tomba sur mes épaules, les gouttes s'écrasèrent sur mes cheveux épais et gras, et je soupirai avec l'expression du mec qui regrette. Je frissonnai à cause du froid, songeant que Noël allait approcher. Bientôt, je devrais faire comme si je m'intéressais à ma pauvre mère vieillissante, en offrant à son petit chien une tenue trop mignonne de cerf au nez rouge. Alors que ce truc était la pire saleté qu'il soit ! Du genre à chier aux pieds du sapin pour réclamer de l'attention. Enfin bref.

Je voulus rattraper Aiden et son parapluie, mais ce sale petit con était déjà parti se réfugier à l'intérieur ; il faisait tout pour se donner un air classe, mais le bas de son pantalon mouillé ne trompait personne. Même les gens sortant tout droit d'un magazine de mode pour pucelles avaient leur travers. Je le suivis, non sans une mine satisfaite de le voir autant galérer sous la pluie. Bien fait. Je me présentai auprès des gardiens, avec mes autres compagnons flics, je montrai mon insigne, je remplissais les formalités, je tentais de faire des blagues pour détendre l'atmosphère, mais soit on se retenait de rire, soit on m'ignorait. Comme si apporter un peu de joie, ça faisait tache dans le paysage gris de la prison. En vrai, j'étais toujours un peu nerveux dans cet endroit. Je n'enviais pas la situation des prisonniers, et recroiser ceux que j'avais pu enfermer au détour d'un couloir, ça me gonflait. De plus, je pensais à mon « petit protégé », Diego, ma future taupe, et je préférais éviter à ce gamin décoloré des soucis ici. Déjà parce qu'il m'était utile, ensuite, parce que se faire passer à tabac n'était jamais une partie de plaisir.

Mais là, je ne venais pas pour Diego.

C'était peut-être pour ça que je me sentais déprimé, traînant mes pieds pleins de boues dans les couloirs de la prison jusqu'à une salle d'interrogatoire. En fait, ce qui est plus spécial que de recroiser un mec que j'ai enfermé, c'était... de retrouver ici, quelqu'un avec qui j'avais partagé mon travail. Des flics qui se retrouvent derrière les barreaux, c'est mignon, ça fait histoire à L.A Noire, mais moi, ça ne me plaisait pas. Surtout lorsque le gars était quelqu'un de bien. Parce qu'il avait réagi de la même manière que moi, mais que contrairement à moi, on ne l'avait pas protégé. Au fond, c'était peut-être en taule où se trouvait ma place. Après tout, je m'étais servi de mon statut pour abattre un gamin noir, et j'avais frappé mon ex-femme. La colère n'est pas une bonne chose chez moi.

Je rentrai dans la salle après Aiden, qui salua à peine le prisonnier qu'il ne connaissait pas. Je soupirai, puis je souris à Marshall avec mes allures d'ours qu'on a essayé d'habiller en être humain. Les mains dans les poches, j'étais toujours le même, comparé à lui. Je lui fis un signe de la main, avant de tirer la chaise pour me mettre face à lui. Le dossier contre ma poitrine, je demandai un café à Aiden quand ce dernier décida qu'il en voulait un. Je retournai mon attention vers Marshall. Si on se ressemblait plus ou moins tous les deux, on pouvait dire que j'étais sa version -70%, en promotion, parce que j'avais plein de petits défauts.


« Hé, ça fait longtemps, ça va ? »

Comment ça pouvait aller quand on restait cloitré ici depuis cinq ans ? Parce qu'on avait vengé la mort de son fils ? Mais la société m'obligeait à poser ce genre de questions hypocrites, elle me poussait à demander si ça allait, alors qu'au fond, je savais que c'était pas possible. La prison, ça détruit les hommes, comme elle peut les reconstruire. Seuls les plus forts arrivaient à en sortir, sans avoir aggrandit leur peine.


par humdrum sur ninetofive


_________________
Hurt
      « I wear this crown of thorns Upon my liar's chair »

     
I hurt myself today To see if I still feel I focus on the pain The only thing that's real The needle tears a hole The old familiar sting Try to kill it all away But I remember everything .
     
Revenir en haut Aller en bas
Ain't no rest for the Wicked
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Oo-Supernatural-oO No Rest for the Wicked || Forum RPG
» [F] ▲ CHARLOTTE FREE - ain't no rest for the wicked
» Sloan H. Bernstein ▲ ain't no rest for the wicked
» Sloan H. Bernstein ▲ ain't no rest for the wicked
» (M) CHARLIE HUNNAM ○ no rest for the wicked.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind The Cell  :: Rémission :: Corbeille :: Les rps-
Sauter vers: