:: Administration :: État civil - Présentations :: Les validés :: Les civils Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kaleb Keith Kingsman - KKK

avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 20/08/2016

Dossiers privés
Âge du personnage: 22 ans
Taille: 1.83 mètres
A savoir:
Voir le profil de l'utilisateur




Kaleb K. Kingsman
Serveur au Wayne's
Sam 20 Aoû 2016 - 19:31

KALEB KINGSMAN


Avatar : October (Samuel Larsen) - Lorandesore

Identité
Nom: Kingsman.
Prénom: Kaleb Keith. (Deuxième du nom)
Surnom: KKK. Ou Junior.
Âge: 22 ans. (31 décembre 1994)
Nationalité: Américain.
État-civil: Célibataire.
Rumeur(s) à votre sujet: Kaleb K. Kingsman essaierait de faire un plan pour faire sortir son père de prison, mais son ambition de devenir le sosie officiel du chanteur de Tokio Hotel l’occupe beaucoup trop…

Dans votre vie

Métier : Serveur au Wayne’s World.
Lien(s) avec la prison ? Son père est emprisonné depuis six ans maintenant, il porte le même nom Kaleb Keith Kingsman et, est membre des Othala’s  Blood.



Caractéristiques physiques

Taille: 1.83 mètre.
Poids: 88 kilos.
Corpulence: Légèrement musclé.
Cheveux: Châtains teints en bleus ou en gris.
Yeux: Bleus.
Famille ethnique: Caucasien.
Modifications corporelle: Pas de piercing ni de tatouage pour l’instant. Ses avant-bras sont pourtant pleins de cicatrices plus ou moins fraiches : il se taille les veines.

Kaleb est grand, c’est peut-être la première chose que l’on remarque chez lui. Ses épaules sont assez larges, et son bassin bien plus étroit. Si l’on descend le long de son dos, l’on peut remarquer une cambrure naturelle pour un joli fessier très légèrement rebondit, résultat de longues heures de marche à travers la ville. Ah c’est ça quand on n’a pas le permis ! A première vu ce corps est un corps bien entretenu, le jeune homme semble un brin sportif, et c’est vrai qu’il aime grimper partout en vérité, c’est un petit amateur de parkour. Ses bras sont puissants mais ses mains un peu petites peut-être, quand à ses jambes, les cuisses sont musclées pour être de bons appuis, et comme ses mains, ses pieds ne sont pas très grands.

Son visage est assez marqué, sa mâchoire est imposante et marquée, un menton proéminant, ses joues un peu creusées et son nez légèrement retroussé sur le bout qui lui donne un petit air amusant. Ses lèvres sont charnues, pulpeuses, le genre de lèvres pas très masculines mais qui appellent à être embrassées. KKK est du genre beau gosse adolescent. Parce que oui, il n’a que 22 ans et ne se sent pas prêt à avancer vers le monde adulte. Il possède deux grands yeux bleus très clairs, et une vision parfaite, il n’a jamais eu besoin de porter de lunettes et…  Il sait que ses yeux sont un atout charme alors il en prend soin.

Sur son corps vous ne trouverez pas encore de piercing, ni même de tatouage, parce qu’il ne sait pas quoi se faire et surtout qu’il n’a absolument pas les moyens de se faire ce genre de choses même s’il aime bien. Son argent, il le perd stupidement dans les clopes ou les quelques joints qu’il fume avec sa sœur parfois. Sur ses avant-bras, vous pouvez retrouver de nombreuses cicatrices horizontales plus ou moins récentes, faites avec de nombreux objets coupants, parce que Kaleb a une addiction : faire couler le sang pour se purger. Il se sent mal, alors il se taille les veines, pas vraiment dans le but de se tuer, mais plus pour avoir cette sensation de purification. Au niveau vêtements, il ne se prend pas trop la tête, un débardeur en été avec un jeans et dr. Marteens aux pieds, en hiver, la même chose mais avec un sweat à capuche, et une veste en cuir ainsi qu’un petit foulard.

Sa démarche n’est pas très assurée, il avance souvent les mains dans les poches, la tête basse ou rivée sur son téléphone -qu’il a certainement volé- à éviter le regard des autres, comme s’il fuyait constamment quelque chose. Kaleb n’est pas un adulte, mais un adolescent perpétuel qui refuse d’assumer.

Dossier psychologique

Défauts et qualités: Introverti, vulgaire, peu réfléchi, agaçant, paumé, sensible, colérique, paria, a le sentiment d’être ignoré, dans un autre monde, déprimé, suicidaire.
Objectifs et ambitions: Faire sortir son père de prison.
Tocs et manies: Se ronge les ongles, s’entaille la chair pour se détendre.
Peurs/phobies: Perdre sa sœur, perdre son père.

Il est l’adolescent las, il est l’adolescent désabusé, il est l’adolescent défaitiste de la société, il est l’adolescent rebelle qui se débat contre les administrations oppressantes, il est le cliché de sa génération et il s’en fou parce qu’il dit qu’il n’est pas aussi con que toutes ces pétasses qu’il voit devant les centres commerciaux. Non, lui il est pire parce qu’il se croit différent dans son indifférence face au monde. C’est pourtant un adolescent qui n’assumera jamais être fan de Baudelaire et des Fleurs du Mal, c’est un adolescent qui ne s’avouera jamais vaincu et qui pourtant baissera les bras au moindre obstacle après avoir hurlé que la vie c’est de la merde.

Kaleb c’est l’adolescent déprimé qui croit que toutes les belles années de l’univers sont passées, il se dit que c’était mieux avant, qu’avant les bureaucrates n’avaient pas envahi le monde et qu’avant au moins, on donnait sa chance aux petits jeunes sans diplômes qui savent se débrouiller dans un domaine. Maintenant, il se dit que la vie c’est de la merde, et que nos parents ont bouffé tout notre capital santé et que la Terre va exploser. C’est aussi l’adolescent qui croit que dire des tas de gros-mots dans la même phrase vont le rendre plus charismatique parce que les connards en costards vont quand même pas lui apprendre à parler hein ? Parce que pour lui, les autres c’est de la merde, parce que l’Etat lui a volé son bonheur, parce que son père est en prison et que personne ne veut le laisser sortir.

Kaleb va s’énerver et frapper contre les murs, contre les portières de voitures, Kaleb va se mettre à hurler jusqu’à ce que sa gorge le brûle, Kaleb va exprimer son désir d’être remarqué, d’être vu, il est certain que personne ne le voit, lui le jeune perdu, qui sera là pour l’aider avec sa sœur ? Personne !  Le système est pourri et il n’y en a que pour les riches de toute façon, lui personne ne l’aime, et il n’aime personne. Kaleb se sent mal dans sa peau, il se sent sa pas à sa place et il ne sait pas quoi faire pour se sentir mieux, il ne veut pas se droguer, il ne veut pas plonger dans l’alcool, alors un jour, il a trouvé un truc qui fait terriblement du bien, c’est quand il a fait tomber une lame de rasoir sur son bras, la sensation l’a fait frémir. Il devait avoir 17 ans, il a pris la lame, et il a commencé à entailler sa peau. La sensation l’a presque fait bander quand le sang coulait dans l’évier, ouais, c’était ça qu’il lui fallait, une purification intense. A chaque contrariété, une nouvelle entaille rejoindrait la première, et ainsi de suite.
Tout ça c’est des idées préconçues, tout ça c’est la vision biaisée d’un petit con qui mériterait trois claques dans la tête pour se remettre à sa place.

Parce que ce n’est pas un minet de 22 ans qui va changer le monde, encore moins les Etats-Unis.

Santé

Etat de santé générale: Bonne santé globale, bien qu’il soit sourd.
Allergies ou addictions: Fumeur, ne bois pas d’alcool.
Soins réguliers (traitements): Rien à signaler.

Histoire


- BOUGEZ ! PUTAIN ! BOUGEZ JE VOUS DIS !

Boumboum boumboum boumboum Il avance rapidement en trébuchant, ses doigts s’agrippent au objets qu’il trouve, une bouteille d’eau, un paquet de biscuits, non putain non ! Il sent sa respiration s’accélérer, il entend gueuler à l’arrière de la voiture mais il ne comprend pas quoi. Il ouvre fébrilement la boite à gants et enfin, il trouve ce qu’il cherchait. Il tire rapidement son couteau à cran d’arrêt de sa cachette et se jette à l’arrière pour arracher la ceinture. Putain ça ne devait pas se passer comme ça, ça ne devait pas arriver bordel de merde ! Boumboum boumboum boumboum Il se redresse, sort rapidement de la voiture et tire le gamin qui le repousse pour se mettre à courir, il regarde autour de lui, c’est le bordel pas possible, y’a des tas de blacks autour de lui, ils vont tous être touchés. Il déglutit et hurle alors.

- COURS KALEB, COURS PUTAIN !!

Boumboum boumboum boumboum sa respiration devant de plus en plus bruyante, il regarde son fils qui court devant lui, il pense que c’est bon, il tente d’échapper à la foule qui sous la panique pousse tout le monde, il finit par trouver une sortie vers la droite et s’enfuir vers la rue d’à côté, putain qu’est-ce qu’il lui avait pris ?! Il avait pourtant tenu à ce qu’il ne vienne pas pour cet attentat, il avait pourtant bien précisé qu’il ne devait pas monter dans la voiture, et pourtant, quand aujourd’hui il avait balancé sa voiture pleine d’explosifs dans la foule lors d’une fête locale de la population afro-américaine de Los Angeles, il n’avait remarqué que trop tard son fils hurlant de peur qui s’était caché sur la banquette arrière. Il n’en revenait pas qu’il ait eut le cran de venir tout de même, malgré ce qui était prévu. Ah, il était bien son fils pour ça haha. Le père se mit subitement à hurler de rire alors qu’il s’éloignait du quartier, ce ne fut qu’une fois seul dans une ruelle, et que l’explosion de la voiture se fit entendre, qu’il remarqua que son fils n’était pas là.

BOUM
- Junior ?! PUTAIN JUNIOR ! KALEB T’ES OU ?!

Pourtant, impossible de retourner sur les lieux de son crime, sinon il se ferait attraper. Il hésita, quelques minutes. Se disant que son fils le rejoindrait, après tout, à 16 ans, on court vite, on peut bien se débrouiller. Il a dû s’en sortir, il doit s’en sortir, c’est obligatoire. Mais en entendant les sirènes des secours arriver, il ne put s’y résoudre et couru de nouveau sur les lieux de l’accident en appelant son fils. Quel terroriste ferait une chose pareille ? Lui. Parce que Kaleb n’aurait pas dû être là, Kaleb n’aurait pas dû être mêlée à sa haine envers les peuples nègres. C’est là qu’il le vit, sur un brancard, se faire emmener avec d’autres blessés, au final, il n’avait touché qu’une petite partie de la population avec son acte minable, il regarda sa voiture dépitée, puis son fils. Il courut vers lui sans hésiter.

- Je suis son père ! Je suis son père laissez-moi passer ! Il ne put s’empêcher de se dire que sa femme allait le tuer.
- Papa… T’as réussi… T’as réussi à les buter tous ces nègres haha… Gémit le fils avant de perdre totalement connaissance.

Le père se figea et regarda autour de lui alors que l’un des infirmiers se dirigeait vers la police. Et merde. Il prit ses jambes à son cou, mais la course poursuite ne fut pas bien longue, son attaque était un échec cuisant, et bientôt, il se retrouverait derrière les barreaux.


C’est ainsi que le destin de Kaleb Keith Kingsman fut bousculé. Dès lors il avait été le seul homme de la famille. Son père avait pris bien long pour avoir tenté d’assassiner une communauté, et il devait maintenant assumer sa mère complètement folle depuis cela et sa petite sœur qui partait en vrille tous les quinze jours. Il s’en est toujours voulu, parce que s’il n’était pas venu, il ne serait pas tombé, s’il était resté chez lui son père n’aurait pas eu le besoin de venir le chercher, s’il n’avait pas été là son père ne serait pas derrière les barreaux aujourd’hui. Il sursauta lorsque sa sœur le bouscula en agitant les bras dans tous les sens. Il ouvrit lentement les yeux et mis quelques secondes avant de faire l’autofocus sur ses lèvres. Il fronça les sourcils et soupira. Elle parlait.

- Ne te sers pas de ton handicap pour m’ignorer imbécile !
- Tait toi, Madi, même sourd j’arrive à savoir que tu parles trop.

Suite à cet évènement, Kaleb avait perdu la presque totalité de son ouïe, l’explosion l’ayant trop endommagé. Il n’entend plus à 90% et le peu qu’il puisse entendre se termine souvent en acouphènes ou en grésillement insupportables. C’était de sa faute s’il était devenu sourd et non e la faute de son père, il s’en persuadait. Il vivait à présent dans un monde de silence, mais il s’y était accommodé. Il avait appris à lire sur les lèvres grâce à la patience de sa sœur, et il avait appris le langage des signes naturellement. Fort heureusement, comme il n’est pas sourd de naissance, il peut parler normalement, car il sait en fonction de la vibration de ses cordes vocales et en fonction du mouvement de ses lèvres quel son va sortir, même s’il ne l’entend pas, il a été entendant pendant les 16 premières années de sa vie. Ce fut très long, mais aujourd’hui il s’en sort très bien, si bien qu’il n’informe jamais personne qu’il est sourd, pas même son insupportable rital de patron. Tsss satané bouffeur de pâtes.

- Bouge ton cul en tous cas, c’est pas en restant dans ta piaule toute la journée que tu vas payer le loyer, du con.
- Si t’es pas contente conasse, tu peux retourner chez maman, elle sera ravie de t’avoir avec elle !

Généralement, l’argument de la maman calmait Madison, parce que tous deux ne s’entendaient plus avec leur mère depuis que le père était en prison. Elle avait complètement pété les plombs et s’était tournée vers la religion comme pas possible, si bien que toute leur petite maison familiale ressemblait à un sanctuaire pour Jésus. Devant la crise pas possible de leur mère, Kaleb avait pris ses affaires et s’était barré chez un pote, Madi elle, dormait souvent chez un de ses nombreux mecs. Il avait fini par trouver un boulot, alors que sa sœur continuait ses études secondaires vu qu’elle n’a que 17 ans, et une fois majeur, il a pu louer un petit taudis dans un quartier malfamé, c’est pas terrible mais il y sont heureux.

- Et t’étais où cette nuit ?!
- Chez un mec en costard, répondit-elle en se mettant face à lui pour qu’il puisse lire sur ses lèvres. le genre de gars bien chelou, mais il m’a payé un verre, une douche, des clopes et des raviolis.
- Quel romantisme, t’as jouis au moins ?
- On a pas baisé, j’avais pas envie et lui non plus je crois.

Kaleb leva les yeux au ciel et se redressa en poussa les trois chatons de son lit, dans le salon, un chien et un lapin se faisaient des câlins, ouais cet appart était un dépotoir et un refuge pour animaux, il s’en foutait, Kaleb, tout ce qu’il trouve dans la rue, il le ramasse pour lui offrir un toit. Il poussa les boites de pizza pour prendre son portefeuille et bailla avant de partir pour chopper le bus afin d’arriver à l’heure au boulot. Il est serveur, ce n’est pas un job en or, et son patron est généralement pète couilles, sans parler de son fils qui tire tout le temps la tronche, mais au moins ça paye, et on le laisse relativement tranquille, il sait bien que sans études il n’ira pas bien plus haut que ça.

Toutes les semaines, il va en prison, le vendredi, pour voir son père en salle de visite ou bien aux parloirs quand il ne peut pas avoir de visites, et il reste autant qu’il peut, raconter toute sa vie, quand il est avec son père, c’est peut-être le seul moment où il ne joue pas l’ado paumé, et où il sourit, et s’autorise à rire. Cela rassure son père, et il repart, la mort dans l’âme. Au fond, Kaleb ne sait pas ce qu’il veut, ni ce qu’il attend de la vie. Il n’a jamais eu de petite amie, quelques aventures sans sexe, il n’a jamais pris le temps d’aller aussi loin avec quelqu’un, non pas qu’il n’ait pas envie, mais l’occasion en s’est jamais présentée vraiment et il ne l’a pas recherché.

Kaleb ne parle pas à grand monde, il passe sa journée à dormir dans sa chambre, ou à s’occuper de ses bestioles, le soir, il se rend au travail, et le reste du temps, il supporte sa sœur, sa vie, son poids, la société qui le rejette lui, pauvre être insignifiant.

Mais sachez-le messieurs dames, un jour, Kaleb Keith Kingsman fera parler de lui.

Côté joueur

Pseudo : Clyde.
Âge : 22 ans.
Comment as-tu trouvé le forum ? J’en suis le fondateur.
As-tu des remarques à  faire ? J’aime donc je suis.
As-tu un double compte: Non non…. Hahahah.

_________________

« Can nobody hear me ? »
Try to hear my voice. You can leave, now it's your choice. Maybe if I fall asleep, I won't breathe right. Maybe if I leave tonight, I won't come back. I said it before, I won't say it again, love is a game to you, it's not pretend. Maybe if I fall asleep, I won't breathe right.

(c) Myuu.BANG!

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 24/10/2015

Dossiers privés
Âge du personnage: 32 ans
Taille:
A savoir:
Dim 21 Aoû 2016 - 12:13
Tu es validé !




Félicitations tu es à présent validé, tu peux librement poster tes rps. Pour ton information, n'oublie pas d'aller recenser ton avatar, tu peux aussi aller créer ta fiche de liens ou encore consulter la liste des colocataires ici si tu es un détenu et là, si tu es un aliéné.

Une rumeur te sera bientôt délivrée !

Amuse toi bien parmi nous !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kaleb Keith Kingsman - KKK
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind The Cell  :: Administration :: État civil - Présentations :: Les validés :: Les civils-
Sauter vers: